PROGRAMME SCIENTIFIQUE

DEEPLIFE • 2021-2030

Une collaboration unique entre UNDER THE POLE et scientifiques internationaux à la découverte des forets animales marines de la zone mésophotique (30-200 m) et de leur rôle clé dans le fonctionnement de l’écosystème marin.

Au travers de collectes, d’expériences en aquarium, d’analyses chimiques, génétiques, physiologiques et écologiques, l’ensemble des données de DEEPLIFE fournira à terme une identification plus précise des régions et des écosystèmes à fort risque face aux changements climatiques (hotspots de sensibilité), afin que des actions appropriées d’atténuation et de gestion adaptées à ces écosystèmes profonds (ou intégrant ces écosystèmes) puissent être mises en place pour une protection réelle de ces écosystèmes, aujourd’hui trop souvent ignorés des mesures de préservation.

Au fil d’un tour du monde allant des régions polaires aux régions tropicales en passant par les régions tempérées, le programme de recherche s’articulera autour de 3 grands objectifs :

  • Explorer et découvrir la diversité génétique, chimique et biologique marine dans la zone profonde entre 30 et 200 m ;
  • Évaluer la tolérance des organismes profonds aux changements climatiques ;
  • Comprendre la vulnérabilité et la résilience de ces écosystèmes profonds face aux changements climatiques et identifier les « hotspots de sensibilité » vs « résistance ».

UN HABITAT VULNÉRABLE A PROTÉGER EN PRIORITÉ

LES FORÊTS ANIMALES MARINES

Les forêts animales marines font partie des écosystèmes marins à la biodiversité exceptionnelle, parmi les plus riches et diversifiés de la planète. Elles forment des habitats complexes de large extension au fonctionnement similaire des forêts terrestres, avec la principale différence qu’elles sont dominées par des animaux (coraux, gorgones, éponges, etc) et non des végétaux.

Ces forêts transforment le paysage et stabilisent le microclimat (température, pH, etc) formant ainsi des oasis de biodiversité hébergeant des espèces d’importance économique et écologique, et des lieux de refuge pour des espèces vulnérables. Ces forêts étant composées d’animaux, elles ne sont pas limitées par le manque de lumière (propre à la photosynthèse végétale) et prennent toute leur ampleur dans la zone mésophotique (30-200 m de profondeur) qui présente des conditions optimales à leur développement. A l’échelle des océans, les écosystèmes abrités par ces forêts pourraient s’avérer aussi essentiels que la forêt équatoriale à la préservation de la biodiversité.

Pourtant, leur étude est très récente et limitée à la zone de surface. Très récemment, les forêts animales marines ont été reconnues comme habitats marins vulnérables par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Ces habitats sont menacés par les changements climatiques avant même d’être connus car les scientifiques sont confrontés à des obstacles techniques et majeurs à l’étude des forets animales marines.

Pour combler ce vide de connaissances essentielles à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD), le programme UNDER THE POLE • DEEPLIFE • 2021-2030 partira à la découverte des forêts animales marines de la zone mésophotique au travers de l’ensemble des bassins océaniques de la planète, des régions polaires aux tropiques, en passant par les régions tempérées.

UTPIII_Capsule_20191102_UTP_FG_14

Le plongeur : un atout pour étudier les écosystèmes mésophotiques

S’immiscer dans la zone mésophotique requiert un savoir-faire technique et de l’expérience. Au-delà de 60 mètres, les techniques classiques de plongée ne suffisent plus.

Le plongeur autorise une observation fine, un échantillonnage précis et rapide et une flexibilité incomparable. La pluralité de ses sens, la finesse de ses déplacements et sa capacité d’analyse rendent l’être humain incontournable pour la juste connaissance des écosystèmes sous-marins. Mais plonger dans la zone mésophotique exige une expertise rare et des moyens de pointe. Ainsi, le modèle de collaboration associant le savoir-faire d’UNDER THE POLE à celui des scientifiques constitue une réponse à la juste connaissance des océans.

Le plongeur : un atout pour étudier les écosystèmes mésophotiques

S’immiscer dans la zone mésophotique requiert un savoir-faire technique et de l’expérience. Au-delà de 60 mètres, les techniques classiques de plongée ne suffisent plus.

Le plongeur autorise une observation fine, un échantillonnage précis et rapide et une flexibilité incomparable. La pluralité de ses sens, la finesse de ses déplacements et sa capacité d’analyse rendent l’être humain incontournable pour la juste connaissance des écosystèmes sous-marins. Mais plonger dans la zone mésophotique exige une expertise rare et des moyens de pointe. Ainsi, le modèle de collaboration associant le savoir-faire d’UNDER THE POLE à celui des scientifiques constitue une réponse à la juste connaissance des océans.

L'ÉQUIPE SCIENTIFIQUE

Nos deux directeurs scientifiques seront accompagnés d’une équipe de chercheurs internationaux. 

Laetitia HÉDOUIN

CO-DIRECTRICE SCIENTIFIQUE DEEPLIFE

CNRS, PSL Research University, EPHE-UPVD-CNRS, USR3278 CRIOBE

Lorenzo BRAMANTI

CO-DIRECTEUR SCIENTIFIQUE DEEPLIFE

CNRS, LECOB, UMR 8222

Myrina BOULAIS

COORDINATRICE SCIENTIFIQUE DEEPLIFE

UNDER THE POLE

Philippe ARCHAMBAULT, Institut des Sciences de la Mer, Université du Québec, Canada

Frédéric BERTUCCI, BOREA, University of the French West Indies, Guadeloupe, France

Bodil BLUHMFaculty of Biosciences, Fisheries and Economics, University of Tromso (UiT), Norway

Émilie BOISSIN, CRIOBE, EPHE, France

Pim BONGAERTS, California Academy of Sciences, USA

Isabelle BONNARD, CRIOBE, UPVD, France

Simon BRANDL, Marine Science Institute, University of Texas, USA

Jordan CASEY, Marine Science Institute, University of Texas, USA

Guttorm CHRISTENSEN, Akvaplan-Niva, Norway

Joachim CLAUDET, CRIOBE, CNRS, France

Camille CLERISSI, CRIOBE, EPHE, France

Bruno DANIS, Laboratoire de Biologie Marine, Université Libre de Bruxelles, Belgium

Émilie DASSIÉ, EPOC-OASU, CNRS, Université de Bordeaux, France

Vianney DENIS, Institute of Oceanography, National Taiwan University, Taiwan

Lucia DI IORO, CEFREM, UPVD, France

Philippe DUBOIS, Laboratoire de Biologie Marine, Université Libre de Bruxelles, Belgium

Sam DUPONT, Department of Biological and Environmental Sciences, University of Gothenburg, Sweden

Igor EECKHAUT, Laboratoire de Biologie des Organismes Marins et Biomimétisme, Université de Mons, Belgique / Belaza Marine Station, Institut Halieutique et des Sciences Marines, Université de Tuléar, Madagascar

Brian D. GREENE, University of Hawai’i System, USA

Katell GUIZIEN, LECOB, CNRS, France

Vreni HAÜSSERMANN, Huinay Scientific Field Station, Pontificia Universidad Católica de Valparaíso, Escuela de Ciencias del Mar, Facultad de Recursos Naturales, Chile

Nicolas INGUIMBERT, CRIOBE, UPVD, France

Juliette JACQUEMONT, Plateforme Océan-Climat and CNRS, France

Frédéric LEMAÎTRE, CETAPS, University of Rouen, France

Gilles LEPOINT, Laboratoire d’Océanologie, MARE Centre, Université de Liège, Belgique / Belaza Marine Station, Institut Halieutique et des Sciences Marines, Université de Tuléar, Madagascar

Bruno MALAIZÉ, EPOC-OASU, Université de Bordeaux, France

Élodie MARTINEZ, LOPS, IRD, France

Francisco OTERO FERRER, IU ECOAQUA-ULPGC, Spain

Éric PARMENTIER, FOCUS, ULiège, Belgique

Valeriano PARRAVICINI, CRIOBE, EPHE, France

Serge PLANES, CRIOBE, CNRS, Moorea, Polynésie française

Benoit PUJOL, CRIOBE, CNRS, Moorea, Polynésie française

Richard PYLE, Bishop Museum, USA

Paul RENAUD, Akvaplan-niva,Tromsø, Norway / University Centre in Svalbard, Norway

Luiz ROCHA, California Academy of Sciences, USA

Cristina ROMERA CASTILLO, Instituto de Ciencias del Mar-CSIC, Spain

Sergio ROSSI, DISTEBA, Università del Salento, Italia / Labomar, Universidade Federal do Ceará, Bresil

Nathalie TAPISSIER-BONTEMPS, CRIOBE, UPVD, France

Lucas TERRANA, Laboratoire de Biologie des Organismes Marins et Biomimétisme, Université de Mons, Belgique / Belaza Marine Station, Institut Halieutique et des Sciences Marines, Université de Tuléar, Madagascar

PRÉCÉDENT
PROGRAMME SCIENTIFIQUE

CORAUX MÉSOPHOTIQUES

UTPIII_NordOuest_Science Deep Diving In Pond Inlet Canada_Copyright_Under The Pole_Zeppelin_Network
error: Content is protected !!

ABONNEZ-VOUS!

Ne manquez pas toutes nos nouveautés et avant-premières !

Loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 : le soussigné est informé du fait que des données à caractère personnel le concernant seront collectées et traitées informatiquement par le Club. Ces données seront stockées par l’UNDER THE POLE à des fins administratives pour une durée de 3 ans. Le soussigné est informé de son droit d’accès, de communication et de rectification, en cas d’inexactitude avérée, sur les données le concernant, ainsi que de son droit de s’opposer au traitement et/ou à la publication de ses données pour des motifs légitimes. A cet effet, il suffit d’adresser un courrier électronique à l’adresse suivante : contact@underthepole.com

UNE QUESTION ?

On vous écoute

Loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 : le soussigné est informé du fait que des données à caractère personnel le concernant seront collectées et traitées informatiquement par le Club. Ces données seront stockées par l’UNDER THE POLE à des fins administratives pour une durée de 3 ans. Le soussigné est informé de son droit d’accès, de communication et de rectification, en cas d’inexactitude avérée, sur les données le concernant, ainsi que de son droit de s’opposer au traitement et/ou à la publication de ses données pour des motifs légitimes. A cet effet, il suffit d’adresser un courrier électronique à l’adresse suivante : contact@underthepole.com

Partenariat

Obtenez un dossier

Loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 : le soussigné est informé du fait que des données à caractère personnel le concernant seront collectées et traitées informatiquement par le Club. Ces données seront stockées par l’UNDER THE POLE à des fins administratives pour une durée de 3 ans. Le soussigné est informé de son droit d’accès, de communication et de rectification, en cas d’inexactitude avérée, sur les données le concernant, ainsi que de son droit de s’opposer au traitement et/ou à la publication de ses données pour des motifs légitimes. A cet effet, il suffit d’adresser un courrier électronique à l’adresse suivante : contact@underthepole.com

ESPACE PRIVÉ PARTENAIRES

FAIRE UN DON

Loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 : le soussigné est informé du fait que des données à caractère personnel le concernant seront collectées et traitées informatiquement par le Club. Ces données seront stockées par l’UNDER THE POLE à des fins administratives pour une durée de 3 ans. Le soussigné est informé de son droit d’accès, de communication et de rectification, en cas d’inexactitude avérée, sur les données le concernant, ainsi que de son droit de s’opposer au traitement et/ou à la publication de ses données pour des motifs légitimes. A cet effet, il suffit d’adresser un courrier électronique à l’adresse suivante : contact@underthepole.com